J'écris

Des fiches pour écrire

Fiche

Hello !

Voici une petite semaine que j’ai de nouveau emprunté le chemin de l’écriture. Et comme envisagé dans mon dernier post, j’ai commencé par reprendre la relecture et la rédaction de mes fiches, voici donc un article entièrement consacré à ces dernières.

Chapitre 1 : A savoir

Beaucoup d’auteurs utilisent ce type de fonctionnement. Ceux qui, en tout cas, prévoient à l’avance tout ou partie de leur histoire.

Ainsi, les fiches peuvent être de différentes natures et concernées : un personnage, un lieu, une religion, un système politique… Le tout ne venant que de votre imagination et ne correspondant qu’à une histoire précise.

Il existe également des fiches d’aide à l’écriture : liste de verbes, de vocabulaire pour éviter les répétitions… Celles-ci sont plus un support pour la forme que pour le fond.

Dans ces deux cas, les fiches sont très personnelles puisqu’elles correspondent aux besoins spécifiques de l’auteur. Même si on peut s’inspirer de la trame de certains, une fiche gardera son aspect individuel. Chaque auteur utilisant des fiches qui lui seront propres. De même que certains n’en n’utiliseront pas.

Chapitre 2 : Utilité

Prenons l’exemple d’une fiche personnage.

Cette dernière peut très bien être faite en amont. Cela permet pour certains auteurs de savoir où ils vont exactement et de noter ainsi tout ce qu’il faut savoir sur leur héro. Ainsi, ils peuvent s’y référer pendant leur écriture et dans ce cas, la fiche devient un repère, une sorte de plan détaillé.

Elle peut aussi ne débuter qu’au moment de la rédaction du récit et s’étoffer à mesure de l’écriture. La fiche progresse en même temps que le roman et permet une cohésion entre les deux. Elle se forme avec le héro et devient plus une sorte de liste d’informations qu’un plan à suivre.

Dans les deux cas, la fiche représente une aide mémoire des éléments à ne pas oublier, que ce soit pendant l’écriture ou pendant la relecture.

Chapitre 3 :  Appropriation

Au début de mon écriture, je ne faisais absolument aucune fiche. Je n’écrivais qu’au feeling. Mais rapidement, il m’a fallu noter sur une feuille certaines caractéristiques et certains détails propres à mon histoire. De ce fait, mes premières fiches se sont donc apparentées à des brouillons où je notais quelques informations à retenir.

Puis, après quelques recherches, je me suis dit que faire de « vraies » fiches serait intéressant. J’ai trouvé plusieurs modèles sur différents blogs que j’ai ensuite modifiés pour me les approprier. Cependant, il y avait à mon goût, trop de détails à noter. Des points que je ne trouvais pas essentiels et qui m’embrouillaient l’esprit plus qu’ils ne m’aidaient.

J’ai donc abandonné ce système pour tout reprendre à zéro. J’ai commencé à lister les fiches dont j’avais réellement besoin (personnages, lieux, objets qui apparaît à différents moments, phrase reprise par différents personnages...). Elles représentent pour moi à la fois une aide mémoire mais aussi un travail progressif qui évolue avec l’écriture de mon roman.

A mon sens, mes fiches s’apparentent plus à une multitude de post-it que je remplis et colle dès qu’une information me semble importante à retenir. C’est pour cela qu’elles ne sont pas avec une jolie mise en page Word (ou autre), mais simplement des fiches Bristol sur lesquelles je note un titre et toutes les informations se rapportant à ce dernier.

La fiche évolue continuellement et chacune à sa place dans un petit classeur où tout est bien rangé. Ce dernier est toujours près de moi pendant mes séances d’écriture, ce qui m’offre une grande facilité pour y revenir (pas besoin d’aller ouvrir un fichier, puis un autre, puis de comparer, puis de revenir sur le premier…) et surtout j’adore le contact avec le papier ! Je trouve ça tellement plus agréable de fouiller dans des supports papiers que numériques, mais cela n’engage que moi.


Et vous ?

Utilisez-vous des fiches ? Quelles formes prennent-elles ?


Haley
Crédit image : Bru-nO (Pixabay, CCO)

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “Des fiches pour écrire”

  1. J’aime bien que tu précises que tu as pris le temps de lister les fiches dont tu avais réellement besoin. C’est la clé pour moi: beaucoup d’auteurs raffolent de ce genre d’appendices, alors qu’ils s’en servent peu ou pas du tout. Ils feraient mieux selon moi de consacrer ce temps à l’écriture. Mais oui, se créer des ressources, c’est important, et tu le dis très bien.

    J'aime

    1. Je suis plutôt d’accord avec toi. Se faire des outils pour dire qu’on en fait n’est pas vraiment une aide pour écrire. Il vaut mieux se créer des ressources utiles, enfin c’est mon avis 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s